Service de l'Urbanisme - Chavannes-près-Renens
+41 21 633 33 80 - lescedres@chavannes.ch

Pour accompagner les phases de construction du quartier des Cèdres et répondre aux enjeux de durabilité, environnementaux et de qualité de vie des futurs habitants, un concept de paysage temporaire est mis en place. Il évolue au fur et à mesure du développement du quartier.

Le paysage temporaire a plusieurs buts :

  • Faire pousser sur place les arbres nécessaires à l’aménagement des espaces publics du quartier (environ 1 millier d’arbres sont estimés à terme).
  • Accompagner les liaisons piétonnes temporaires qui sont assurées pendant les travaux.
  • Diminuer l’impact des chantiers.

Le paysage temporaire se compose de plusieurs éléments :

  • L’Arboparc ou pépinière temporaire accueille, dès le début des travaux, les futurs arbres nécessaires à l’aménagement des espaces publics du quartier. La mise en culture des arbres se fait par étape, en fonction des différentes phases de construction du quartier.
  • Le mail temporaire garantit un lien paysagé et de mobilité douce en direction du m1 et de la passerelle. Il est aménagé au fur et à mesure de l’évolution du quartier et des chantiers . Il répond aux besoins de délassement, de jeux et de rencontre des premiers habitants du quartier, en leur offrant un espace vert de qualité.
  • Lors de la réalisation de la passerelle (horizon 2017), une partie de l’Arboparc est aménagée en parc récréatif temporaire de plein air pour les habitants du quartier et les chavannois.

De manière générale, les arbres se développent et grandissent au sein de l’Arboparc pour une durée comprise entre 3 et 6 ans maximum. Un système d’arrosage automatique est mis en place.

Ce laps de temps écoulé, ils sont plantés définitivement en pleine terre. Le développement initial de l’Arboparc prévoit la mise en place d’environ 500 arbres. Il est situé au nord du quartier. Les arbres sont déposés dans des bacs en bois posés sur le sol, comme illustré ci-après.

A mesure et en fonction des différentes phases de construction du projet, les arbres sont prélevés de l’Arboparc et plantés définitivement dans les divers espaces publics du quartier. Ce processus vide, au fur et à mesure, l’effectif d’arbres de l’Arboparc. De nouveaux arbres sont réunis en pépinière de manière à répondre aux besoins des phases ultérieures du projet. Ce processus sera répété aussi souvent que nécessaire et tant que la zone de l’arboparc ne sera pas construite.

Illustration de l’ArcoparcIllustration de l'Arcoparc
Principe d’installation de l’ArcoparcPaysageTemporaire-i1b
Illustration du paysage temporaire à l’horizon 2017
PaysageTemporaire-i2

Coordination générale

Service de l'Urbanisme - Chavannes-près-Renens

Maître de l’ouvrage

Bernard Nicod SA - Lausanne
Orllati Real Estate SA - Bioley-Orjulaz

Architecture

Richter - Dahl Rocha & Associés architectes SA - Lausanne

Circulation

Citec Ingénieurs-Conseils SA - Morges
Transitec Ingénieurs-Conseils SA - Lausanne

Urbanisme

GEA vallotton et chanard SA - Lausanne
Service de l'Urbanisme - Chavannes-près-Renens

Espaces publics

GEA vallotton et chanard SA - Lausanne
Service de l'Urbanisme - Chavannes-près-Renens

Espace témoin

Belandscape Sàrl - Bevaix
BG Ingénieurs Conseils SA - Lausanne
Pépinières Burnier Sàrl - La Croix sur Lutry
LMT SA - Bioley-Orjulaz
Mathis SA - Chavannes-près-Renens

Paysage temporaire

Belandscape Sàrl - Bevaix

Site internet

Service informatique - Chavannes-près-Renens